Select Page

Les gouvernements du Canada et du Québec investissent dans le projet d’ajout d’un système d’éclairage pour le terrain de balle de Macamic.

Les gouvernements du Canada et du Québec investissent dans le projet d’ajout d’un système d’éclairage pour le terrain de balle de Macamic.

SPORT — Alors que la pandémie a fait ressortir davantage l’importance d’avoir une population en santé, les gouvernements du Canada et du Québec sont fiers de soutenir près de 200 projets d’infrastructures récréatives et sportives à travers le Québec. Grâce à ces investissements, les municipalités du Québec disposeront d’installations modernes et sécuritaires facilement accessibles, mettant ainsi en place les conditions gagnantes pour la pratique d’activités physiques dans nos communautés.


Aujourd’hui (6 mai), la ministre fédérale de l’Infrastructure et des Collectivités, l’honorable Catherine McKenna, et la ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine, Mme Isabelle Charest, se sont réjouies de l’annonce faite par la députée de la circonscription d’Abitibi-Ouest, Mme Suzanne Blais, concernant le financement pour l’ajout d’un système d’éclairage pour le terrain de balle de la ville de Macamic. Grâce à ces sommes, les citoyens de la région auront accès à des installations modernes et sécuritaires qui favoriseront un mode de vie actif, sain et inclusif.


Ces nouvelles infrastructures permettront à la région de l’Abitibi-Témiscamingue de créer des milieux de vie propices à attirer des familles et des travailleurs, tout en stimulant la relance économique partout au Québec.


Le gouvernement du Canada investit 30 462 $ par le biais du volet Infrastructures communautaires, culturelles et récréatives du programme d’infrastructure Investir dans le Canada tandis que le gouvernement du Québec investit 30 462 $ grâce à son Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives.

« Les sports et les activités récréatives sont essentiels pour mener une vie saine et active et rester en contact avec la collectivité. Le bien-être des Canadiens est un souci de tous les instants pour notre gouvernement. Le gouvernement du Canada investit dans ce projet dans le but d’améliorer les infrastructures sportives et récréatives et de favoriser la création d’emplois au moment où nous en avons le plus besoin. Le Plan d’infrastructure du Canada permet d’investir dans des milliers de projets, de créer des emplois partout au pays et de bâtir des collectivités plus propres et plus inclusives. »
L’honorable Catherine McKenna, ministre fédérale de l’Infrastructure et des Collectivités

« Plus que jamais, nous prenons conscience de l’importance de bouger et d’être actif. C’est pourquoi nous mettons en œuvre des moyens pour permettre aux Québécoises et aux Québécois de bouger davantage. L’accessibilité à des infrastructures récréatives et sportives modernes et de qualité est un incitatif fort pour favoriser la pratique régulière d’activités physiques. Ces projets auront des impacts concrets sur la qualité de vie des familles et le dynamisme de nos communautés. Je souhaite que grâce aux investissements que nous annonçons aujourd’hui, toute la population puisse goûter au plaisir de bouger. »
Isabelle Charest, ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine.

« Je suis très heureuse pour les citoyens et citoyennes de Macamic qui auront maintenant un plus grand accès, et ce, de façon sécuritaire, à leur terrain de balle. Cette collaboration fédérale-provinciale concrétise un projet qui est le bienvenu dans la communauté.» Suzanne Blais, députée d’Abitibi-Ouest.

« La ville de Macamic accueille cette annonce avec enthousiasme et gratitude, car l’installation d’éclairage sur le terrain de balle aidera à accroitre la sécurité des joueurs favorisant ainsi des bénéfices positifs sur la santé des familles. La réalisation de ce projet permettra également d’offrir à la population un plus large accès à cette infrastructure sportive. »
Lina Lafrenière, Mairesse de Macamic

About The Author

Denis Germain

L'informateur Boréal.