Select Page

Horaires de faction des paramédics à Malartic – Le gouvernement refuse d’agir


SABTÉ – Le 23 juin dernier, la Ville de Malartic a fait parvenir une mise en demeure au ministre de la Santé et des Services sociaux pour qu’il soit mis fin aux horaires de faction sur son territoire. En appui à cette démarche, un autre moyen de pression a été mis en place par le Conseil central de l’Abitibi-Témiscamingue-Nord-du-Québec (CCATNQ – CSN), par l’installation aux entrées de la Ville de croix blanches accompagnées d’une affiche avertissant la population que la couverture ambulancière de Malartic est assurée par des paramédics sur des horaires de faction.


Entre temps, un autre décès de trop est survenu à Malartic en raison d’un délai inacceptable d’intervention puisqu’aucune ambulance n’était en service sur le territoire. Le maire de Malartic, M. Martin Ferron, réagit fortement à la suite de ce drame
et lance un autre cri du cœur au gouvernement, l’implorant d’agir.


Le 3 août, le gouvernement répond par la négative à la mise en demeure, argumentant déjà procéder annuellement à l’analyse de l’utilisation des ressources ambulancières en collaboration avec les centres intégrés de santé et de services sociaux (CISSS). Cette
réponse semble contradictoire, compte tenu du fait qu’en 2020, le CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue avait émis une recommandation au gouvernement pour convertir les horaires de faction en horaires à l’heure. La Ville ne se contentera donc pas de cette réponse, qu’elle juge insatisfaisante compte tenu des drames récurrents qui sont survenus.


Face à ce refus d’agir du gouvernement, la Ville de Malartic entreprend d’autres démarches pour faire avancer le dossier. Lors de la séance du conseil de ville du 10 août, les membres ont adopté une résolution dans laquelle la Ville exprime une demande d’investigation et d’enquête publique sur le niveau de risque rattaché à la desserte ambulancière en Abitibi, et plus particulièrement à Malartic, au coroner en chef.

About The Author

Denis Germain

L'informateur Boréal.