Select Page

Après plus de 2 ans d’arrêt !

COMMUNAUTÉ – Suite au manque de personnel et à la Pandémie COVID-19, la Maison Mikana relance les rencontres thématiques après deux ans d’arrêt. Ces rencontres vont permettre aux femmes victimes de violence conjugale de se regrouper ; de comprendre pourquoi elles ont parfois l’impression qu’il n’y a pas d’issu dans une relation toxique ; d’identifier leurs besoins et de trouver des moyens afin de répondre à ceux-ci.

Dû à la pandémie COVID-19, l’accès aux services pour les femmes victimes de violence conjugale a été difficile. Les femmes ont été davantage isolées. Faire des courses, aller travailler, aller prendre un café avec une amie, utiliser l’internet d’un restaurant sont des occasions où les victimes ne pouvaient plus demander de l’aide de manière privée et sécuritaire.

Les rencontres de groupe permettront de briser l’isolement et d’échanger en toute confiance sur leurs expériences de vie. Le tout dans un contexte de respect et de confidentialité.

À partir du 15 septembre, le service des rencontres thématiques se déroulera les mardis et les jeudis dans le format 5 à 7. Le sujet sera animé par une intervenante spécialisée en violence conjugale. La distanciation sociale sera respectée avec un nombre limité de femmes par soir.

Les inscriptions ont déjà commencées et se poursuivent jusqu’au 13 septembre.

De par sa mission d’aide et de sensibilisation à la problématique de la Violence conjugale, la Maison Mikana contribue à mettre en place des mesures d’aide et de protection pour les femmes et enfants victimes de violence conjugale.

About The Author

Denis Germain

L'informateur Boréal.